Lorsqu'elles lurent la dernière lettre de rançon et surtout lorsqu'elles virent la photo du pauvre Bidi prisonnier, les têtes couronnées décidèrent d'unir leurs forces pour combattre cet ennemi encore invisible.

- Il est clair qu'on veut faire en sorte de tous nous impliquer, fit remarquer le roi Viggo. Regardez bien les choses qui composent la rançon, on a fait en sorte que cela coûte à chacun les denrées les plus précieuses…

- C'est vrai ce que tu dis là… Ça rend tout ça bien plus mystérieux, remarqua Lady C.

- Mais qui pourrait bien vouloir s'attaquer à nous de cette façon ? interrogea PrincessH. C'est d'autant plus stupide que nous sommes réunis, donc plus aptes à échanger nos informations et à nous entraider !

- On peut donc en déduire que si ces " Krapules " sont assez futées pour profiter d'une soirée de fête bruyante pour commettre leur forfait, elles ne le sont pas tant que ça, observa le Magicien. Je suis sur que la drogue versée dans mon verre hier était aussi due à ces étranges personnages. Sans doute a-t-on voulu brouiller mes sens extraordinaires et faire en sorte que je ne puisse pas voir venir cet événement…

- Je ne comprend pas pourquoi ils s'en sont pris à ces bisounours, dit alors Loutrie. Ils n'ont que peu de poids, ce ne sont que deux petits taverniers sans histoire. Certes Pierrot est un peu râleur, il grognonne sur tout et rien, mais c'est assez normal pour un ours, fut-il rose en peluche, et certes Bidi parle beaucoup, pour ne pas dire tout le temps, et pose parfois ses pattes dodues et velues où il ne faut pas parce qu'il est très curieux, mais c'est son métier qui veut ça. Un tavernier silencieux c'est mauvais pour le commerce… C'est quand même pas pour ces malheureux petits trucs qu'on leur voudrait du mal ! ?

- Je crois qu'ils se sont trouvés au mauvais endroit au mauvais moment. La cible du rapt c'était les fûts de cervoise. Voyant que les bisounours étaient à côté, les malfaiteurs ont du se dire que ces deux proies faciles seraient un atout de plus pour leur odieux chantage, expliqua QueenOfClay.

- Je crois que c'est en effet comme ça que ça c'est passé… ajouta le Grand BarziVizir.

- Bon ! Que faisons nous ? demanda PrincessH en regardant ses partenaires. Allons nous payer cette incroyable rançon ?

- Non, il ne faut pas céder au chantage, dit Lady C. aussitôt approuvée par tous les autres. ( Si vous avez bien remarqué, c'est un truc de chef éclairé ça; quand un chef éclairé dit un truc, hop, tout le monde est d'accord, parce que c'est toujours une idée lumineuse.)

- Cherchons plutôt un moyen de retrouver ces oursons et le stock de cervoise, renchérit PrincessH (ça aussi c'est un truc de vrai chef; de l'action, de l'action, on n'est pas là pour papoter) Commençons par étudier les lettres de rançon et observer cette photo. Il y a surement des indices. Regardez attentivement et signalez le moindre petit truc qui vous passe par la tête.

à suivre...

Là c'est à vous de jouer lecteurs, lectrices. Aidez nos sympathiques personnages à trouver des indices pour retrouver Bidi et Pierrot et laissez vos commentaires ci dessous.