Je ne sais pas si c’est le temps, les jours qui raccourcissent, la fatigue dûe à mon âge avancé, l’abus de transport en commun ou les premiers signes d’une décrépitude annoncée mais je perds un peu patience ces temps ci (je ne dis pas encore de gros mot mais on n’en est pas loin, c’est dire…)

imag7

Petit Top 3 de la grosse baffe qui se perd :

A la troisième place

Les prédicateurs de la pensée bienveillante, ceux qui te font à la moindre occasion leur prêche " Kouaa ? T’as pas signé la pétition pour qu’on obtienne plus de postes de rééducateurs de mouettes unijambistes (monopattes ?) ? Mais franchement t’es une citoyenne, comment tu peux ne pas te sentir concernée ? " ou bien " hou lala tu es sous IE houuuu mais c’est très très mal tu sais ! C’est à cause de gens comme toi que les bébés poussins se font manger par des cobras et que y’a pas la paix dans le monde "

trucux

A la deuxième place,

Les Basiles et autres Schlingueux de tout poil. Y’a des matins je vous jure c’est juste pas possible. 20 minutes de voyage en apnée pour rester digne et ne pas hurler " Prenez un chouinne-gomme Emile ! " au gros gars en survet qui raconte sa soirée à ses potes et qui pue du bec comme un vieil épagneul. Pour ne pas crier " Casse toi tu pues " à la mère Sylvette (qui pue qui pète) et à tous ces fâchés de l’hygiène qui ont peur d’user leur peau en la savonnant trop souvent et de faire boulocher leur panoplie nike pur nylon en la lavant plus d’une fois par an.

puire

Et enfin, au sommet de notre classement cette semaine !

La Maman DouxCoeur : celle là même qui se prend pour le nombril du monde parce qu’elle a fait un ou deux enfants, lesquels sont toujours désignés sous des sobriquets grotesques types " bout’choux " ou " Ptit’bouts (hahaha !) et autres "bibounets " . Celle qui collerait bien un auto collant Blédina " Bébé à bord " sur le cul du tram si on la laissait faire, celle qui te gave du matin au soir avec ses histoires de coloriages, de suppositoires, de compotes maison, de jouets éducatifs qui permettent d’apprendre en même temps le Wall Street English, à compter jusqu’à 28 et la chorégraphie complète du Roi Soleil mais aussi les vaccins, la promotion de l’allaitement, la veilleuse de nuit en forme de tête de Winnie L’ourson, et tout un tas de sujets de conversation sans doute passionnants si toi aussi tu fais partie du club des Mamans de Bout’choux mais profondément rasoir si tu es nullipare ou une mère de famille normale. Celle qui , enfin, devant ta mine peu enthousiaste face à ces histoires de tire lait et nuits blanches te gratifie du sourire compatissant n°4 façon Caroline Ingalls et laisse échapper dans un soupir " han tu comprendras quand tu seras maman… "

clafoutu

Le bloug est thérapeutique, je suis déjà beaucoup plus zen après avoir confectionné cette note :-D

Edit : Du nouveau (enfin) par ici