*

(1) La I&D Cie vous présente toutes ses excuses pour ce titre absolument pitoyable. On n'est pas loin de transformer l'auteur de ce titre en choco pops et de l'envoyer )

Tout passe, tout casse, tout lasse et à la fin on boit la tasse. Force est de constater que ce bloug en à pris un bon coup dans la goule question fréquentation. Foin des bocks et de la limonade, il est loin le temps des cerises où les commentaires pleuvaient ici par centaines oké dizaines. Jadis I&D était fréquenté par de nombreux blogueurs célèbrement loquaces lesquels, vautrés dans les canapés moelleux et sirotant des cocktails, échangeaient ici des propos que le monde nous enviait. I&D était également hanté par une horde silencieuse, celle des lecteurs tapis dans la moquette moumoutée des couloirs du bloug, ceux là même qui étouffaient dans leurs petites menottes dodues des "hi hi hu hu" afin de ne pas trop se faire remarquer à ricaner devant leur écran sur leur lieu de travail. Certains venaient de loin (Chine, Canada, Etazunis d’Amérique, Toulouse et même, oui oui, St Maurice sur Fessard - oui ça existe ! Mes stats sont hyper pointues !- )

berezina1

Certes nous le savons (coulpe coulpe coulpe – ça ressemble un peu au bruit d’un cygne en plein envol ça non ?) nous avons un temps négligé ce lieu, faute de technologie d’adéquate. Car oui, lecteur, lectrice (c’est exprès le singulier là, vous êtes rarement plus de deux à être là en même temps) donc oui, sache le, il est impossible d’alimenter un blog avec une ponceuse. Même avec celle qui a une tête en triangle et le ptit truc qui récupère la poussière (soit disant). Ça ne marche pas non plus avec un simple tournevis. Comme quoi, si je puis me permettre, la technologie a encore du chemin à faire hein, paske c’est bien beau de promettre le web.2.0 mais faut encore que les machines suivent !

Le lectorat c’est volage comme un coq de bruyère ou un candidat de l’île de la tentation ! Eloigne ton bloug de ses yeux deux minutes (ou trois petits mois) et hop il va voir ailleurs ce lascar !

Berezina4

Désormais seuls restent les fidèles d’entre les fidèles.

Berezina3

(plus ceux qui sont de ma famille et mes amis, qui eux sont un peu obligés paske sinon je leur mène une vie d’enfer). Merci à vous, z’êtes bien méritant(e)s moi je dis.

Alors pour la peine je vous envoie Joe L'indien !

berezina5

* "L'indien" c'est son nom de famille hein. Joe il est né à San Gimignano en vrai :p  [Et Joe' il fait aussi des gros bisous aux gentils lecteurs]